Archives Mensuelles: juillet 2012

Dossier spécial: extensions

Après le feu, la deuxième invention qui a changé la face du monde, enfin, ma face (et celle de toutes les fashionistas) et celle de mon monde. Je plaisante, mais je ne saurais pas vous dire depuis combien d’années j’en porte régulièrement. Depuis, j’ai testé différentes méthodes, adaptées à mon type de cheveux, et il est évident que toutes ne se valent pas. Alors si vous aussi, vous rêvez d’une chevelure luxuriante à la manière d’une star hollywoodienne, mais que vous ne savez pas quelle méthode choisir, voici un dossier qui devrait éclairer votre lanterne et vous aider à faire votre choix.

Les extensions, ça marche comment ?
Des mèches de cheveux, naturelles ou synthétiques, sont ajoutées à vos propres cheveux pour les allonger ou leur donner plus de volume. La qualité des extensions est importante, en fonction, on pourra les teindre, les onduler, les lisser… ou pas. Ensuite, c’est la fixation qui fera que vos cheveux seront plus ou moins agressés, plus ou moins préservés.

Comment on les pose ?
3 grandes techniques existent, ce sont les plus répandues :
§ Les extensions à chaud
§ Les extensions à froid
§ Les extensions à clip

Les extensions à chaud se font à l’aide de pinces chauffantes, qui collent la kératine à environ 0.5 cm de la racine. En refroidissant, elle durcit et sèche jusqu’à devenir invisible. C’est la méthode la plus répandue actuellement, mais c’est aussi celle qui fait les plus de dégâts. Le point d’attache collé à la kératine sensibilise le cheveux naturel, jusqu’à la casse parfois. Donc bon, ok c’est super beau et très naturel, mais à la longue, aille ! Le plus : pour les cheveux courts, c’est la méthode qui tient le mieux. Le moins, c’est encore très cher (entre 600 et 800€, mèches et pose). Pose et dépose par votre coiffeur.
20120724-150819.jpg 20120724-150826.jpg

Ensuite, il y a les extensions à froid, qui se font principalement sur cheveux afro. On fixe des petits anneaux en métal à la racine des cheveux, c’est assez résistant, mais bon, à la longue, ça ne tient pas, certaines mèches glissent… je ne vous ferai pas de dessin, mais imaginez l’angoisse !! Pose et dépose par le coiffeur, pour les mèches qui auront résisté.

20120724-150846.jpg

L’autre méthode d’extensions à froid, est la colle. Les bandes de mèches sont collés, avec une colle à la kératine. Même problème que pour les extensions à la kératine, le point de collage craint, avec en plus, des possibles réactions allergiques à la colle. Prix raisonnable pour les deux méthodes (entre 80 et 120€), mais qualité médiocre et trop de risques. Pose et dépose, là aussi par un professionnel, sous peine de massacre irrémédiable de vos cheveux.

La dernière méthode est celle que j’utilise depuis près de 4 ans maintenant, et aucun souci majeur à signaler : les extensions à clip. Il faut essayer au maximum de choisir une bonne qualité de cheveux naturels, et y coudre des clips. Vous en trouverez des prêt à poser dans le commerce, mais sans possibilité de choisir la qualité de cheveux. Perso, je conseille des cheveux brésiliens (ondulés) ou indiens (raides). Ils coûtent assez chers à l’achat (entre 180 et 250 les mèches et 10€ le paquet de clip à coudre soi-même), mais durent très longtemps, donc rentabilité maxi. Il peuvent être teints pour ressembler le plus possible aux vôtres, lissé, ondulés, et la pose peut tenir jusqu’à une semaine. Le mieux, les poser après le shampoing sur cheveux secs, coiffer selon votre envie du moment, et enlever et laver les mèches au shampoing suivant. Petit détail qui a son importance : je dors avec. Le petit moins : il faut changer les clips tous les 6 à 8 mois (y a pire !). Pose et dépose, à la maison!

20120724-150813.jpg 20120724-150800.jpg

Enfin, une technique un peu différente, le tissage. C’est une alternative aux extensions, réalisée presque exclusivement chez les coiffeurs afro. Les cheveux naturels sont tressés en partie ou complètement, et les extensions sont fixées sur les tresses. C’est la méthode la plus utilisée sur cheveux afro, pour celles qui supportent les tresses (au début, ça peut gratter un peu si elles sont trop serrées). Durée de vie une fois posées : 1 mois et demi. Ponctuellement, je les conseille à toutes, pour des coiffures spectaculaires (courtes ou longues), même pour les cheveux européens. Attention à ne pas en abuser, car elles fragilisent les cheveux, moins que les extensions à chaud, mais quand même (le tressage régulier casse les cheveux). On utilise le même type de mèches que pour les extensions à clip, pour la pose, compter 80€. Pose par un coiffeur, c’est mieux, et dépose, par une amie, un mari, une soeur, enfin tout proche qui y voit clair!

20120724-150833.jpg

Et si vous n’êtes toujours pas convaincue, LA dernière méthode, super naturelle, qui coûte 0€, s’appelle patience ! Attendre que vos cheveux poussent enfin !

Si vous avez encore des questions que je n’ai pas abordées, ou une remarque particulière sur l’une des techniques, laissez-moi un commentaire!

Bijou d’ongle

Hi girls,

Fin de semaine, et l’horreur, j’ai rien posté depuis la semaine dernière. J’espérais bien vous montrer des tonnes de looks, razia sur les soldes! Waouhh! Et en fait, je viens juste de trouver, là, il y a deux heures, LE truc qu’il me fallait. Non pas que je sois anti-conso et tout ça, alors pas du tout, mais juste pas de coup de coeur, et pas de prix super intéressants. Et puis, entre 2 mails et 3 appels, je suis tombée sur une paire d’Alexander McQueen… de l’au-delà. En cuir rouge, avec des picots, enfin bon, LA paire de pompes, quoi! Ni une, ni deux, carte bleue en action, et hop! Alors, en attendant de les recevoir, je vous fais un petit post  » ongles », sur mon bijou d’ongle.

Super léger, discret finalement, c’est parfait pour mettre en valeur des ongles mi-longs, juste un soin durcisseur et le tour est joué.

Allez, bon week-end à toutes, dites-moi ce que vous en pensez!

20120706-173814.jpg

20120706-174203.jpg